La mouche en détails

LA FABRICATION DE LA MOUCHE.

Mise en place de l'hameçon dans l'étau
Fixation du fil de montage sur l'hameçon
Enrroulement du fil de montage jusqu'à la courbure.
Fixation des cerques avec le fil de montage.
Enrroulement du corps.
Fixation de la plume pour la collerette.
Enroulement de la collerette.
Realisation de la tête.
Faire le noeud final.
mouche finie.

LES DIFFERENTS TYPES DE MOUCHES

Les mouches noyées indispensables

La Black Pennel

Cette mouche d'origine écossaise de couleur noire imite la plupart des petits animaux sombres qui dérivent dans le courant. A utliser de préférence à la pointe d'un train de mouche en début de saison. La Pallaretta D'origine espagnole, cette mouche represente une larve de trichoptère. Les plume de coq sont dressées au-dessus d'un corps en soie jaune. La rigidité des fibres la rend remarquables dans les courants.

La Teal Blue and silver

Cette noyée utilise la plume molle de poitrail de sarcelle, qui se caractérise par son aspect pointillé ou zébré. C'est une excellente artificielle en taille 12 ou 14 à la fin du printemps et durant tout l'été.

La March Brown Spider

Mouche de pointe et de début de saison, très efficace. Montée sur un hameçon n°12, la collerette en plume molle de pintade ou de perdrix fait merveille dans les eaux calmes.

Les Nymphes indispensables

L'Oreille de lièvre

Le corps corps est cerclé par un tinsel doré. Plus ou moins plombée, elle est aussi à l'aise dans les ruisseaux qu'en grandes rivière. L'ODL peut être utilisé en profondeur ou juste sous la surface.

La Pheasant Tail

Inventée par le célèbre Franck Sawyer, elle est uniquement composée de fibres de queue de faisan et de fil de laiton. Elle s'utilise au bout d'un long et fin bas de ligne dans les rivières lentes (idéal en "chalk streams".

La crevette

Cette imitation du gammare est indispensable dans les cours d'eau calcaires. Les fausses crevettes sont parfaites pour les zones profondes et calmes. On prendra soin d'en avoir de plusieurs tailles et divers coloris.

La larve de mouche de mai

Montée sur un hameçon n°10 ou 12 et moyennement lestée par du fil de plomb, la larve de mouche de mai suggère différentes proies.

La nymphe à casque d'or

Le "casque d'or" est une perle métallique collée sur l'œillet, elle constitue un lest esthétique et important. De différentes couleurs les nymphes à casque d'or sont idéales pour pêcher bien au fond avec peu de ligne sortie.

Le ver d'eau

Cette nymphe suggère la larve d'un trichoptère. Le liqui-lace ou le nymph-rib imite à merveille le corps dodu et annelé de cette larve. Différemment lesté avec du fil de plomb suivant la pêche pratiquée. Retour en haut de page

Les émergentes indispensables

L'émergente d'éphémère

Comme son noom l'indique, cette mouche représente un éphémère en train d'émerger à la surface de l'eau. La pêche en émergente d'éphémère est une technique fine, à réserver aux parcours lents.

L'émergente de sedge (peute)

Les sedges émergents représentent une part importante de l'alimentation de la truite et leurs imitations sont excellentes. La peute est constituée de plume de poitrail de cane, qui donnent une réélle impression de mouvement.

Les mouches sèches indispensables

Le palmer

Ce leurre est idéal pour pêcher l'eau en l'absence de gobage. La mouche de référence pour les eaux rapides, elle est constituée d'un enroulement successif de trois hackles de couleurs différentes.

L'araignée

Efficace en toute saison, elle imite de nombreux éphémères. La célèbre "grise à corps jaune séduit les truites comme les ombres". Le montage avancé de Aimé Devaux consiste à orienter les fibres vers l'œillet de l'ameçon.

La mouche de mai

Sur les rivières où les éclosions de mouches de mai sont abondantes, cette mouche est incontournable et efficace toute la journée, même en l'absence de gobage. Cette mouche flotte assez bien sur l'eau.

Le sedge roux

Avec sa collerette en coq roux et ses ailes en flanc de canard, il imite la plupart des trichoptères. Sa flottabilité et sa visibilité sont très bonnes, et c'est au coup du soir qu'il donne tout son maximum.

Le spent d'éphémère

C'est la forme "morte" de l'éphémère avec une position à la surface de l'eau caractéristique, les ailes à plat. Très efficace lors des pêches estivales du petit matin, le spent reste opérationnel toute la journée.

La petite araignée à ailes

Ce montage assez courant est une imitation simple d'une multitude de petits éphémères de surface. De longues cerques en coq et de petites ailes en pointe de hackle lui confèrent une silhouette suggestive. Retour en haut de page

Les streamers indispensables

 

Génétique Boobie

La pêche au boobie est une techniques des plus efficaces en réservoir. Toutefois, il faut émettre un bémol, puisqu’elle requière une bonne maîtrise des autres techniques. Avec un boobie, il est indispensable, pour éviter que le poisson n’engame profond, de toujours pêcher ligne tendue, d’anticiper la touche et de maîtriser parfaitement le ferrage. Si d’aventure le poisson engame profond, il est bon de rappeler que la vie d’un poisson vaut plus que celui du boobie qu’il a avalé... coupez le fil au ras de la gueule. Si la place du boobie au sein de nos mouches, se trouve généralement parmi les streamers, je préfère de par la technique d’animation et sa forme, l’assimiler à une nymphe, puisque à l’origine il imitait une larve de demoiselle... paraît-il ? Ce montage est très simple. Pas de dubbing, de chenille ... une bandelette de fourrure génétique, pour texture inimitable, des yeux en mousse pointés au feutre et quelques fils brillants feront l’affaire ...

Rabbit Strip Viva

Ce superbe streamer dont la bandelette de fourrure de lièvre lui donne une nage très particulière et pas encore imitée, est monté sur un patron de type "Viva". Cette association du noir et du jaune reste une valeur sûre et ... elle le prouve. Le maître mot pourrait être "à toutes les profondeurs" pourvu que l’animation ne soit pas trop rapide. Une mention spéciale pour ce streamer d’une extrême efficacité en rivière .Pas ou peu de variantes à l’exception de son poids que l’on pourra faire ajuster en augmentant ou en diminuant le diamètre des billes de la chaînette ou en ajoutant du lest en sous-corps sous la forme d’enroulements de fil de plomb ...

Viva autruche

Si vous possédez une collection de très belles plumes d’autruche, sans pour autant en tirer avantage dans vos montages, c’est sans doute par habitude des matériaux que l’on connaît bien, tant par leurs qualités que leurs techniques d’utilisation. Pourtant, il faut s’y résoudre, car beaucoup d'entre nous passé à coté de ces fibres pleines de vie et de surprise. Si le herl de paon est d’utilisation courante, les herls l’autruche rendent les même services, mais dans des couleurs multiples et infinies. Elles offrent aussi du volume et de la vie, tout en gardant une finesse et une légèreté aux montages. La combinaison Viva et autruche est très simple et très efficace. Lestée en tête, cette nymphe est plutôt réservée au réservoir. Pour ceux qui ne contestent pas l’efficacité de la fameuse Montana, mais à qui elle n’a jamais réussi, essayez d’utiliser cette nymphe, à vue ou au fil, sur leur réservoir de prédilection ...


Imprimer   E-mail